Fère Champenoise

ASSOCIATION

Expo, bulletin, réunions

Vraisemblablement, il ne devrait pas y avoir encore cette année d'expo MF pour la Sainte-Catherine, toujours à cause des contraintes sanitaires. Le bulletin 2021 sera donc encore une fois décalé à courant 2022. Daniet et Didier ont déjà divers articles sous le coude. Si vous avez des idées ou des documents à nous proposer, n'hésitez pas!

Registres paroissiaux Euvy (ou Oeuvy...)

>Gervais Lepage a pu emprunter auprès du père Vu, curé de Fère-Champenoise et environs, --merci à lui---, pour une période d'environ un mois, les registres paroissiaux d'Euvy (baptêmes, communions, confirmations, mariages, sépultures) pour les périodes 1900-1928 et 1941-1958. Cyrille a tout retranscrit sur un classeur. Ces documents nous ont permis de compléter une partie de la liste des curés d'Euvy depuis la Révolution. 3 soldats tombés au champ d'honneur à Euvy le 9 septembre1914sont cités. Deux d'entre eux se trouvent maintenant au cimetière militaire de Fère.

Mondement-14

Dans le dernier numéro d'août 2021 de la revue "Le courrier de Mondement" (disponible au local pour consultation), notre adhérent Xavier FELIX signe un très bel article sur 4 pages, intitulé "La Reconstruction; loi du 17 avril 1919, sur la réparation des dommages de guerre. Exemples à Normée, Lenharrée et Vassimont-Chapelaine". Le tout agrémenté de documents d'époque.

Dans ce même numéro, bel édito du président Stéphane Guillaume-Barry.

Archéologie fertonne...et sparnacienne

Dans le journal L'union du dimanche 31 janvier 2021, la directrice du musée du Vin de Champagne et d'Archéologie régionale nous a présenté ce qui représente, selon elle, les 5 plus belles pièces de son établissement. En numéro 1, elle nous faisait le grand honneur de faire figurer un fer de lance de parade ajouré trouvé à Fère-Champenoise, dans une tombe parmi d'autres datant de la Tène II, auprès d'un squelette et divers autres objets (3e siècle avant J-C). Objet rare. On n'en connaît qu'une douzaine d'exemplaires dans l'Europe entière. Un compte-rendu sera fait dans le prochain bulletin par Didier. Ci-dessous, la page de couverture du guide du musée d'Epernay avec cette fameuse pointe de lance en format réduit.

bepernay

Archives municipales

Didier a trié, à raison lui aussi d'au moins 10h par semaine, bon nombre d'archives que nous étions allés récupérer sous les toits de la mairie il y a quelques années. Il les a lues et classées avec la minutie qu'on lui connaît, et certaines, mises sous pochette plastique, ont fait l'objet de classeur.

Elles concernent par exemple (liste non exhaustive):

  • délibérations du conseil municipal de 1895 à 1905 avec compte rendu détaillé des séances
  • budgets municipaux 1814-1900
  • reconstruction 1955-56
  • ravitaillement en charbon 1940 à 1942 + 1947
  • deuxième Guerre mondiale: mise à disposition des carburants
  • l'agriculture pendant l'Occupation et à la Libération
  • constatations des certificats de décès par le médecin vérificateur 1878-1884

Actuellement, depuis de nombreuses semaines, Didier déchiffre des dizaines de documents manuscrits du XVIIIe siècle se rapportant à Fère (ventes, héritages, litiges...) que René BOURGOIN nous avait rapportés des Archives départementales mais dont personne à l'association n'avait encore osé se lancer dans la "traduction"! Un exemple de document en pièce jointe. Si ce travail vous tente, dites-le nous et nous vous enverrons quelques copies de documents.

Cahiers de Louis LANDREAT-PRIEUR

Cyrille a terminé la lecture des 4 classeurs regroupant les cahiers manuscrits de Louis Landréat-Prieur, élu municipal et épicier en face de l'église, qui a écrit un journal de la vie fertonne (essentiellement vie municipale, mais aussi vie économique, vie quotidienne, faits divers, état-civil, météo, évènements nationaux ou internationaux parfois...), pratiquement jour après jour de 1894 à 1916. Reste à extraire de tout cela le plus intéressant pour en faire une synthèse.

En cours également la lecture des cahiers d'Hippolyte PREVOT, ancien secrétaire de mairie au début du XXe siècle dont la vie fut quelque peu mouvementée pendant la guerre 14-18.

Cyrille continue aussi d'éplucher les recensements de 1836 à 1906, soit 14 registres d'environ 70 pages, pour en tirer quelques statistiques (patronymes, métiers, pyramide des âges) qui seront compilées en fin de travail. Sachant qu'il faut 3 à 4 semaines par recensement, à raison de 1h15, tous les jours (7/7), le tout demandera plus d'un an. Environ la moitié a été faite.

Châlons. Archives départementales. Musée.

Laurent, Didier et Cyrille ont passé dernièrement un après-midi aux archives départementales de Châlons pour diverses recherches. Première prise de contact avec cet établissement et sa façon de fonctionner. Aperçu des immenses possibilités. Nous y retournerons...

Dans sa généalogie, Laurent a retrouvé la trace d'un membre de sa famille, M. Clément-Vattebaut, qui avait quitté Fère pour s'installer à Châlons comme horloger-bijoutier. Membre éminent de la SACSAM vers 1875, il était grand amateur de numismatique et, au moment de son décès, sa famille a fait don au musée de Châlons d'un magnifique médaillier (meuble) et d'une collection d'environ 1500 pièces et médailles trouvées au hasard de fouilles personnelles. Nous essaierons  d'en savoir plus et peut-être qu'un jour notre association pourra obtenir un rendez-vous pour permettre à ses membres intéressés de découvrir quelques trésors cachés dans les réserves du musée...

Cimetière civil. Travail de mémoire.

Environ 85 tombes du cimetière sont actuellement déclarées par la Mairie en état d'abandon, et repérées par une petite pancarte blanche. Sans nouvelles des propriétaires de la concession d'ici novembre 2022, elles seront supprimées.

Laurent Clément, descendant de la famille Clément qui tenait notamment la quincaillerie-épicerie sur la place du Marché (locaux aujourd'hui occupés par le notaire, place Clemenceau) s'intéresse fortement à la question et il nous a contactés pour nous proposer de travailler ensemble sur ces concessions. L'objectif est de déchiffrer les inscriptions sur les monuments anciens pour tenter au mieux de les sauver de la destruction, sinon de retrouver trace de leurs occupants par des recherches généalogiques.

Un second objectif sera de reconstituer la physionomie du cimetière tel qu'il pouvait apparaître vers 1920-1930.

Si certaines tombes, trop récentes, ne peuvent retenir notre attention dans ce travail de mémoire, elles sont cependant toutes répertoriées par nos soins, pour disposer à la Mémoire fertonne d'un plan complet du cimetière actuel.

Il y a donc près de 1200 tombes à identifier. Pour une rangée de 15 à 20 tombes, il faut compter environ 2 à 3 heures de travail sur place. Faites le compte...Travail de longue haleine qui ne s'arrête pas là! Laurent construit un (ou deux) classeurs à partir de photos, fiches, indications généalogiques...Travail fouillé et très minutieux qui nécessitera encore 6 bons mois. Une partie de ces travaux sera un jour visible sur le site Généanet. 

Laurent habite en Région parisienne. Ancien élève de l'ENSAM (Arts et Métiers) de Châlons, il n'hésite pas à se déplacer jusqu'à Fère, ce qui fut déjà le cas en mai, juillet et août. Didier (Darry), Patrice (Radet) et Cyrille (Veltz) sont impliqués dans ces recherches.

Abbé PRIEUR

En passant sur la tombe de l'abbé PRIEUR (cimetière civil de Fère, division1, rangée 12, tombe n°5), nous nous sommes intéressés à la vie de ce Ferton (1873-1927) qui fut entre autres supérieur de l'Institution Saint-Etienne de Châlons, aumônier de la 12e division du régiment  d'Infanterie et chevalier de la Légion d'honneur.

Laurent CLEMENT a pu se procurer auprès de M. BASSON, maire de la Chapelle-Lasson (grand merci à lui) et passionné d'histoire, une copie de la biographie (auteur anonyme) de l'abbé Joseph PRIEUR, très documentée et intéressante, d'une quarantaine de pages dactylographiées.

Nous avons donc commencé à construire un petit classeur sur ce personnage et sa famille:

  • un aperçu de généalogie (par MM. Basson et Clément)
  • un texte humoristique "La meule à Canda(t)" écrit par J.Prieur, histoire d'un chansonnier ferton que nous a procuré Xavier FELIX
  • un livret "Une famille de paysans, Fère-Champenoise vers 1840", écrit par J.Prieur (source Centre de généalogie de Champagne 1992)
  • un cahier manuscrit "Journal de guerre de l'aumônier Joseph Prieur" reconstitué par son neveu

Un aperçu de la tombe de l'abbé.

abbé prieur

 

Assemblée générale du 1 mars 2018

RAPPORT MORAL

Nous voici réunis ce soir pour notre 24ème  assemblée générale.  Cette association, a été créée en 1994 à l’initiative de M. Collard et de quelques amis pour perpétuer l’histoire, mouvementée parfois, de Fère-Champenoise. Cette idée a été couronnée de succès, son implication dans la vie locale en étant la preuve, comme nous le verrons tout à l’heure dans le rapport d’activités. Puis de la localité fertonne, nous nous sommes étendus aux communes environnantes comme en témoignent la présence parmi nos membres de représentants de 9 communes, et 4 membres  extérieurs, anciens Fertons. La stabilité du nombre d’adhérents est aussi une satisfaction, puisque nous étions 41 cotisants pour  2017 (14 en 2005).

RAPPORT d’ACTIVITES

Exposition : Les retours sont toujours excellents, souvent au-delà de nos espérances. Il faut environ 2 jours pour l’installer, mais le gros travail est avant… avec la recherche de documents….et maintenant de thèmes. Rappel en 2017 : 30 ans de la Corrida et 8 églises.

Bulletin : Les ventes diminuent sensiblement. Les personnes intéressées par l’histoire locale nous quittent et ceux de la génération suivante ne les remplacent pas.

Nos réunions mensuelles le 1er jeudi du mois au local  sont l’occasion  d’échanges et d’organisation de nos projets et activités. Elles sont l’objet de comptes-rendus détaillés rédigés par Bernadette et distribués à tous les adhérents. La distribution se fait directement dans vos boites aux lettres pour les Fertons ou extérieurs n’ayant pas d’adresse électronique, et par internet pour les autres. Une de ces réunions est désormais organisée dans une commune amie. En 2017, nous avons posé nos pieds à Connantre. L’historien local Roger Andrieux nous a fait visiter le cimetière allemand avant de revenir dans le centre du village et l’église St Caprais.

Pour 2018, je vous donne rendez-vous le jeudi 5 juillet pour la visite de Linthes guidée par M. le maire et adhérent, Serge Varlet.

D’autre part  une permanence mensuelle, plus informelle, se tient le dernier vendredi du mois à partir de 17 h 15.

Cyrille continue le gros travail entrepris avec le dépouillement des archives de la Mairie. Le dépouillement des archives municipales de Fère-Champenoise s’est ralenti. Cela peut être intéressant pour les autres communes pour avoir une idée de ce qu’était la vie et les réalisations du genre école, voierie, église, eau, téléphone, électricité, etc.… (pour Marsangis, une commune proche à partir de 1840 et pour La Chapelle-Lasson, à partir de 1827 = 120 pages d’histoire pour chaque commune…)

Un des points forts de l’année a été la conférence sur l’eau donnée par Mireille et Jean Maclin le 7 décembre. Prévue dans cette salle, nous avons dû déménager au dernier moment pour accueillir 100 personnes. Un grand merci aux conférenciers.

Comme en 2016, nous avons participé au forum des associations organisé par la commune en septembre.

Pour la 1ère fois en 2017, nous avons participé aux NAP (nouvelles activités pédagogiques organisées par la commune). Nous avons fait découvrir des endroits insolites et historiques à une vingtaine d’élèves.

En 2016, il a été rédigé pour le CEPS un article sur la succession de Dr Plicot le projet d’hôpital à FC.

En 2017, nous sommes resté dans le médical avec les mémoires d’un médecin de campagne, le Dr Matignon.

La conclusion de nos activités, sera la transition avec les projets.

NOS PROJETS

L’expo de sainte Catherine sera sur la guerre 39 - 45.

Les idées commencent à se faire rares. Même si on a un projet, il faut de la matière pour le faire vivre. D’autre part si on fait une pause, il sera difficile de repartir. Enfin si pas d’expo, ce qui serait dommage, comment distribuer le bulletin ?

L’idée de Serge Varlet qui consistait en une randonnée nocturne sur les sentiers, lors de l’arrivée du Père Noël est toujours d’actualité, s’ils sont entretenus.

Nous avons envoyé à l’adjoint chargé de la communication, un projet de parcours de randonnée commenté à la découverte du patrimoine et de l’histoire locale. Le principe en a été adopté en Conseil Municipal en février 2015. J’ai demandé à ce qu’il soit porté à la connaissance de la population dans le prochain bulletin municipal.