Fère Champenoise

Mémoire Fertonne

Association

La Presse parle de l'association Mémoire Fertonne

Voici différents articles de Presse

Sortie annuelle La Mémoire fertonne à Allemant

Publié le dimanche 15 mai 2011

union150511

Comme elle en a pris l'habitude depuis deux ans, l'association d'histoire locale Mémoire Fertonne organise une sortie annuelle dans un village des environs. Après Gourgançon et Faux-Fresnay, c'est la commune d'Allemant et son église Saint-Rémi qui a eu les honneurs de cette soirée. Plus de vingt personnes avaient répondu à l'invitation de Mme Marquet, historienne locale (ayant également des liens familiaux dans la cité fetonne), et Mme Carole Doucet, maire du village. Après avoir profité du superbe panorame sur la plaine champenoise - jusqu'aux portes de Troyes - et constaté les gros efforts entrepris par la commune pour entretenir son édifice classé, les invités pénétrèrent à l'intérieur. Passionnée par le patrimoine local, son histoire et sa sauvegarde, Mme Marquet a su transmettre avec intérêt le résultat de ses recherches. Napoléon n'observa-t-il pas du haut du clocher l'avancée de ses troupes en février 1814 ? Sans doute ne le savait-il pas, mais plusieurs années auparavant, Cassini s'en servit comme observatoire pour établir la carte de la région.
Les membres de Mémoire fertonne se retrouveront le jeudi 9 juin à 20 h 30 pour leur réunion mensuelle dans leur local, Rue Foch, où tous les passionnés d'histoire sont conviés.

Une défaite oubliée ?

Publié le mardi 01 mars 2011

Contrairement aux monuments que l'on peut trouver dans le secteur de Montmirail, il reste peu de traces aujourd'hui de la bataille de Fère-Champenoise. Il s'agit d'une défaite des troupes menées par l'empereur.
Entre le 20 et le 25 mars 1814, les troupes impériales et celles des empires Russe, d'Autriche et du royaume de Prusse s'affrontent autour de Fère-Champenoise.
Le 25 mars, près de 5 000 Français meurent dans ce qui sera le dernier jour de la bataille.
Aujourd'hui, aucun monument ne commémore ces combats.
On se demande encore à quel endroit ont pu être inhumés les 5 000 morts du dernier épisode de la bataille.
La tombe d'un soldat russe subsiste à Connantre. « Un lieu-dit situé entre Bannes et Fère est baptisé Rougemont, est-ce en rapport avec cette bataille ? », se demandent les passionnés de Mémoire fertonne.
Les historiens locaux ont encore de quoi faire.

ASSEMBLEE GENERALE 03 Février 2011

 

Fère-Champenoise/Association Mémoire Fertonne Des vues en Russie et Ukraine

Publié le mardi 08 février 2011 à 11H00 Les adhérents étaient presque tous présents.

 

Réunis sous la présidence de Daniel Laprun, les membres de l'association Mémoire fertonne, presque au complet, ont dressé le bilan de leurs activités de 2010. Étaient présents Claude Hardy, conseiller général, M. Chérault représentant le maire de Fère et Simone Lanthiez, présidente de Club Loisirs et Culture ferton.
Le nombre d'adhérents est en hausse, avec une ouverture grandissante sur les communes des environs et l'apport du site internet. Les réunions mensuelles, dont une au moins par an est décentralisée, sont moyennement suivies. Elles permettent l'étude des nouveaux documents, en provenance des archives départementales ou municipales.
Le livre se vend bien
L'année 2010 aura surtout été marquée par la sortie du livre « le canton de Fère, vues d'hier et d'aujourd'hui » qui rencontre un beau succès avec déjà plus de 400 exemplaires vendus en trois mois.
L'implication des petites communes est à souligner. L'exposition de la Sainte-Catherine a porté sur 40 ans de vie sportive à Fère au travers des coupures de l'union.
Côté projets, la reprise des contacts avec les communes nommées Fère-Champenoise en Russie et en Ukraine se confirme et pourrait motiver une implication de Mémoire Fertonne dans la commémoration des combats de 1814.
Le bulletin 2011 portera essentiellement sur l'évolution du secteur médical au siècle dernier et Faux-Fresnay sera mise à l'honneur.
L'exposition de la Sainte-Catherine aura pour thème « Les brasseries de la Marne » et en particulier « La Champenoise » de Fère.
Parmi les questions diverses, on retiendra l'aménagement du local et l'adhésion au projet présenté par le Centre d'Études du Pays Sézannais autour du recensement du petit patrimoine dans tout le Sud-Ouest marnais.

 
 

Imprimer Recommander Wikio Facebook twitter digg

Une histoire insolite et authentique

union031110
Daniel Labrun estime qu'il est capital de préserver et transmettre la mémoire des anciens.

Daniel Laprun vient de rédiger son second livre sur l'histoire fertonne. « Le canton de Fère-Champenoise, vues d'hier et d'aujourd'hui » paraîtra le 20 novembre.

 

DANIEL LAPRUN avait déjà rédigé, il y a 5 ans, « Histoire de la ferme jusqu'à la fin du XIXe siècle ». Cet historien amateur de 62 ans s'est installé à Fère-Champenoise il y a une quarantaine d'années. Sa passion pour l'histoire a démarré lorsqu'il a voulu connaître la généalogie de sa famille, originaire de la région.
Depuis l'hiver 2008, il s'est attelé à la réalisation d'un nouveau projet de 170 pages : « Le canton de Fère-Champenoise, vues d'hier et d'aujourd'hui », toujours dans le cadre de l'association Mémoire fertonne, dont il est responsable.
Comment est conçu votre livre ?
« L'idée est partie de l'exposition de 1260 cartes postales anciennes que l'association Mémoire fertonne a proposée il y a deux ans à la foire Sainte-Catherine. On les a réunies dans le livre et j'ai essayé de mettre des noms sur les gens qui s'y trouvent. Pour rendre l'ouvrage plus consistant, il y a une page de présentation pour chaque commune du canton et quatre photos insolites de monuments, rivière ou autres ont été prises dans chacune d'entre elles. La présentation et les légendes portent sur les activités industrielles et agricoles, l'évolution de la population mais aussi l'arrivée de l'électricité, de l'eau courante, etc ».
Avez-vous fait des découvertes insolites ?
« La tendance majeure dans le canton, c'est l'exode rural avec la disparition de l'élevage et la mécanisation. Beaucoup d'emplois dépendaient de l'agriculture. Mais le livre apporte surtout un ensemble de petits détails intéressants. Pour prendre l'exemple de la commune d'Orne, la prise de vue de l'église depuis un terrain privé est surprenante et j'ai découvert qu'il y avait dans le temps un abbé De Gaulle, arrière-grand-oncle du général. J'ai aussi signalé pour certaines communes des soldats partis pour la campagne de Russie de Napoléon ».
Comment avez-vous trouvé ces informations ?
« Avant la retraite, j'étais comptable dans le milieu agricole. J'ai toujours trouvé important de conserver et de transmettre la mémoire des anciens alors je me suis constitué un petit réseau de correspondants, et une cinquantaine de personnes ont apporté leur contribution avec des souvenirs ravivés. Il fallait parfois insister ou vérifier les infos mais j'ai toujours été bien accueilli. Toutes ces personnes sont d'ailleurs invitées à la présentation du livre, le vendredi 19 novembre à 18 heures à la mairie de Fère-Champenoise. Je remercie aussi Madame Radet qui a pris les photographies et Cyrille Veltz qui s'est chargé de la relecture ».
Propos recueillis par Sylvain FALIZE

Publié le mercredi 03 novembre 2010

Visite et exposition à Faux-Fresnay Mémoire fertonne se décentralise


Jean Maclin a captivé son auditoire par sa connaissance de l'histoire locale.

L'association Mémoire fertonne se tourne vers les communes du canton. Jeudi soir c'est la commune de Faux-Fresnay qui a reçu une vingtaine de membres de l'association avec son maire Gilles Jacquet, et Jean Maclin, passionné d'histoire locale.
Ce dernier a fait visiter, aux membres présents, l'église dans ses moindres recoins, extérieurs et intérieurs. Ensuite Gilles Jacquet a reçu les visiteurs à la mairie, où sont exposés quelques objets relatant l'histoire locale. La réunion s'est poursuivie dans la salle communale, avant que le maire n'offre le verre de l'amitié.
Cette sortie, après celle de Gourgançon l'an dernier, sera sans nul doute suivie d'autres, car elle est très appréciée des membres de l'association, auxquels il est possible de se joindre, lors des permanences du dernier vendredi du mois de 17 heures à 18 h 30, ou lors de la réunion mensuelle du 1er jeudi du mois à 20 h 30, le tout au local de la Maison des sociétés.

Publié le mardi 08 juin 2010

Informations

 
 
prochaine réunion
le jeudi 5 juillet
20h00
à Linthes
devant la mairie