Fère Champenoise

ASSOCIATION

Voici différents articles de Presse

Tout sur les brasserie Marnaises

2011 11 01

Publié en novembre 2011

Sortie annuelle La Mémoire fertonne à Allemant

union150511

Comme elle en a pris l'habitude depuis deux ans, l'association d'histoire locale Mémoire Fertonne organise une sortie annuelle dans un village des environs. Après Gourgançon et Faux-Fresnay, c'est la commune d'Allemant et son église Saint-Rémi qui a eu les honneurs de cette soirée. Plus de vingt personnes avaient répondu à l'invitation de Mme Marquet, historienne locale (ayant également des liens familiaux dans la cité fetonne), et Mme Carole Doucet, maire du village. Après avoir profité du superbe panorame sur la plaine champenoise - jusqu'aux portes de Troyes - et constaté les gros efforts entrepris par la commune pour entretenir son édifice classé, les invités pénétrèrent à l'intérieur. Passionnée par le patrimoine local, son histoire et sa sauvegarde, Mme Marquet a su transmettre avec intérêt le résultat de ses recherches. Napoléon n'observa-t-il pas du haut du clocher l'avancée de ses troupes en février 1814 ? Sans doute ne le savait-il pas, mais plusieurs années auparavant, Cassini s'en servit comme observatoire pour établir la carte de la région.
Les membres de Mémoire fertonne se retrouveront le jeudi 9 juin à 20 h 30 pour leur réunion mensuelle dans leur local, Rue Foch, où tous les passionnés d'histoire sont conviés.

Publié le dimanche 15 mai 2011

Une défaite oubliée ?

Publié le mardi 01 mars 2011

Contrairement aux monuments que l'on peut trouver dans le secteur de Montmirail, il reste peu de traces aujourd'hui de la bataille de Fère-Champenoise. Il s'agit d'une défaite des troupes menées par l'empereur.
Entre le 20 et le 25 mars 1814, les troupes impériales et celles des empires Russe, d'Autriche et du royaume de Prusse s'affrontent autour de Fère-Champenoise.
Le 25 mars, près de 5 000 Français meurent dans ce qui sera le dernier jour de la bataille.
Aujourd'hui, aucun monument ne commémore ces combats.
On se demande encore à quel endroit ont pu être inhumés les 5 000 morts du dernier épisode de la bataille.
La tombe d'un soldat russe subsiste à Connantre. « Un lieu-dit situé entre Bannes et Fère est baptisé Rougemont, est-ce en rapport avec cette bataille ? », se demandent les passionnés de Mémoire fertonne.
Les historiens locaux ont encore de quoi faire.

Des vues en Russie et Ukraine

2011 02

Publié en février 2011

A la recherche du passé sportif

2010 11 25

Publié en novembre 2010